PETITE VISITE AERIENNE

Tour et Remparts

la tour ouverte à la gorge et ses remparts

La Tour , haute de 15 m, dite « ouverte à la gorge » peur paraître en partie démolie, mais il n’en est rien. Dès l’origine elle fut construite en forme de fer à cheval, ouvert sur le village. Si par malheur l’assaillant s’en rendait maître , il ne pouvait s’en servir contre la place. La partie Est des remparts ainsi qu’une partie des habitations furent détruites lors d’une avalanche.
Une fraction significative de cet ouvrage défensif s’offre à votre visite.

Ruelles et Placettes

Le labyrinthe des ruelles en gradins qui serpentent au cœur du Vieux Lucéram, confère à ce village une atmosphère secrète, partie intégrante de son charme. Il faut admirer les belles façades, les vieilles portes en ogive, les fenêtres géminées, les curieux passages et ruelles obscures. La « Placette » est le point central de la vieille cité où convergent toutes les rues.
L’Église Sainte Marguerite

église Sainte Marguerite                                  L’église Sainte Marguerite est due à la générosité d’un nommé Jacques Bonfils et au dévouement et la sage direction d’un prêtre portant le même nom.
C’est une église très ancienne du moins en ce qui concerne certaines parties.
Elle a été complétée, refaite, agrandie, embellie en plusieurs étapes.Les récentes découvertes de structures gothiques sur les façades latérales démontrent qu’une partie de l’église a été construite ( entre 1485—1523) dans les anciennes structures du château du XIIIème  des comtes angevins.L’église a été baroquisée à la fin du XVIIIème siècle.
La décoration de l’église est absolument exceptionnelle et bien peu d’édifices religieux de la région peuvent présenter au visiteur une telle somme de richesses artistiques. Non seulement le maître autel possédait un retable mais les autres autels avaient tous reçu, à l’origine, une décoration.

Les Chapelles

chapelle N.D. de Boncoeur 2- LucéramOutre les deux chapelles des confréries situées dans le village, cinq autres chapelles ont été érigées à l’extérieur. Les chapelles de Saint grat et de N. D. de Boncoeur présentent encore les peintures murales du XVème siècle attribuées à Jean BALEISON.
Très récemment restaurée, la modeste chapelle Saint Michel située sur l’ancienne route du sel, en direction de Peïra-Cava, offre un superbe décor peint par l’artiste Florence SCHUMPP TILLOT.

 

SHARE